Quelle formation faut-il suivre pour devenir élagueur professionnel ?

0

Même s’il est classé parmi les 5 métiers les plus dangereux de l’hexagone, le métier d’élagueur professionnel demeure l’un des métiers d’avenir. En raison de ses conditions salariales plus qu’attrayantes, travailler en tant qu’élagueur assure une vie confortable. Toutefois, on ne peut devenirs élagueur certifié qu’après avoir suivi une formation auprès des centres habilités par l’État. Cette formation doit bien évidemment être sanctionnée par un diplôme.  

Tout savoir sur la formation professionnelle des élagueurs.

En France, il existe actuellement près d’une cinquantaine de centres de formation que vous pouvez intégrer si vous souhaitez devenir un professionnel tel que Keller, élagueur dans le 33. Après avoir décroché un Certificat d’Aptitude Professionnel (CAP) ou  un bac professionnel dans le domaine agricole, le jeune apprenti intègre une école pour suivre une formation qui durera un an. Au cours de celle-ci, l’apprenti sera amené à pratiquer au sein d’une entreprise spécialisée grâce à un stage obligatoire et recevra des cours théoriques en la matière. À l’issue de cette formation, il sera titulaire d’un certificat de spécialisation « tailles et soins aux arbres ».

Les principales missions d’un élagueur professionnel

L’élagueur est en charge de tous les travaux relatifs à l’entretien des espaces verts. En effet, il peut être appelé pour effectuer l’élagage des arbres plantés dans vos jardins, dans vos vergers, voire même dans le cadre d’une exploitation forestière. Il est également compétent pour les travaux d’abattage d’arbre, de création ou d’aménagement d’un jardin.

Dans l’accomplissement de ses travaux, des mesures de sécurité doivent être prises par l’élagueur afin de garantir sa sécurité, celle de ses collègues, mais aussi de toutes les personnes passant à proximité du chantier. En effet, les travaux d’élagage doivent être entrepris en tenant compte des conditions climatiques et géographiques du chantier.

Les qualités requises pour devenir élagueur professionnel

C’est un métier qui exige une bonne condition physique, une certaine souplesse et une polyvalence. Comme il est amené à travailler en hauteur, il ne doit pas être sujet au vertige. Il doit également savoir faire preuve d’un grand calme et savoir rester concentré sur sa tâche. Il doit aussi savoir faire preuve d’une grande vigilance pour garantir sa sécurité. À part cela, il doit maîtriser les différentes techniques de tailles et le déplacement en hauteur. Outre cela, il doit avoir une large connaissance en botanique et en arboriculture afin d’adapter les soins apportés aux plantes en fonction de leurs espèces. Enfin, comme l’élagueur est constamment en déplacement, avoir un permis de conduire de catégorie B peut être un plus.

L’évolution de la carrière d’un élagueur.

À l’issu de sa formation, l’élagueur peut travailler pour le compte d’une société privée ou pour l’Etat en tant que fonctionnaire. Il touchera au début de sa carrière un salaire brut mensuel de 1500 euros. Après quelques années d’exercice, il pourra être promu à un poste de responsabilité, en l’occurrence le poste de chef d’équipe. Avec le temps il pourra devenir chef de chantier et pourra même exercer indépendamment des entreprises d’élagage en montant sa propre affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.